Aujourd’hui les traductions de jeux vidéos sont généralement assez bien faites et les gros studios prennent ce travail au sérieux, mais ça n’a pas toujours été le cas. Certains vieux jeux sont même devenus célèbres pour leurs traductions bancales ou fortement incomplètes. Ainsi dans RÉVISION je vous propose de reprendre des jeux dans leur version originale Japonaise et de les comparer à leur version internationale de l’époque.

Bien entendu il n’est pas question ici de se moquer ou de jeter l’opprobe sur un développeur, un éditeur ou un traducteur. Je ne suis après tout pas au courant des conditions de travail sur les jeux étudiés et une mauvaise traduction peut être la faute d’un traducteur amateur comme d’un employeur peu regardant. Qu’importe les raisons, ce qui nous intéresse sera de retrouver l’œuvre originelle et rien d’autre.