Final Fantasy Adventure

Final Fantasy Adventure, ou Mystic Quest en Europe, est un jeu Game Boy développé et édité par Square en 1991. Le titre original du jeu est en réalité Seiken Densetsu, ce qui signifie « la légende de l’épée sacrée. » Au Japon le jeu fut commercialisé avec le sous-titre Final Fantasy Gaiden, ce qui en fait une histoire annexe de l’univers, un peu comme un spin-off.

Dans les faits le jeu ne possède qu’un très faible lien de parenté avec l’univers de Final Fantasy, qui ne transparaît que par la présence d’éléments relativement mineurs comme l’existence des Chocobos et des Moogles. Final Fantasy Adventure construit son propre univers et a même donné naissance à sa propre série de jeux, connue en occident sous le nom de Mana, avec des titres comme Secret of Mana ou Legend of Mana.

Puisqu’il s’agit du premier jeu de la série, nous ne parlerons pas directement de ses liens avec ses suites, mais croyez bien que nous y reviendrons lorsque nous nous attaquerons à Secret of Mana, qui sera le prochain jeu étudié dans Révision.

Aperçu global

Les versions occidentales de Seiken Densetsu parviennent à retranscrire une bonne partie de l’histoire originelle, mais de gros problèmes apparaissent rapidement. Tout d’abord, on peut évoquer la piètre qualité du texte anglais, qui inclut de nombreuses fautes de frappe, des erreurs inexcusables de grammaire et quelques phrases absolument incompréhensibles. Niveau style ce n’est pas tellement mieux avec une surabondance de points de suspension, une sorte de cache-misère par endroit mais surtout une belle perte de place. Le résultat global donne l’impression d’un début de jeu relativement correct, mais d’une fin bâclée, peut-être par manque de temps.

Un garçon tombe

Pour ce qui est du contenu, plusieurs détails très importants ont hélas disparu des traductions. Et même si le jeu original laisse quelques zones d’ombres, il nous offre assez d’éléments pour tirer des hypothèses très intéressantes sur le jeu. Grâce à la version japonaise nous pourrons clarifier de nombreux points, mais également approfondir notre compréhension du jeu et de son univers. Quel est la nature du pouvoir de Mana ? Quelle est la véritable relation entre Sumo et Fuji ? De quand date réellement la chute de l’Empire de Vandole ? Et bien d’autres. Vous noterez que j’utilise les noms canoniques du héros et de l’héroïne pour plus de clarté, les deux personnages n’ayant pas de nom officiel dans le jeu lui-même.

Rappel de l'histoire

Résumons l’histoire du jeu, telle qu’elle nous est offerte dans la version américaine. Vous pouvez éventuellement sauter cette partie pour aller directement aux révélations si vous connaissez bien le jeu, mais elle peut également vous être bénéfique pour vous remettre les différents éléments en tête.

Au sommet du monde, l’arbre Mana est une entité bienveillante qui accorde un immense pouvoir à ceux qui le touchent. Usurpant ce pouvoir, le terrible Empire de Vandole a bien failli accomplir ses sombres desseins de conquête mondiale, mais fut arrêté de justesse par les chevaliers Gemmes. Suite à cela, l’accès à l’arbre fut scellé par une femme issue de la famille Mana.

Des années plus tard, Dark Lord, le diabolique maître de l’Empire de Glaive, s’apprête à commettre le même crime que Vandole. Il est épaulé du mystérieux Julius, un sorcier qu’il a retrouvé enfant, abandonné dans une grotte. Ensemble, ils vont mettre la main sur Fuji, la descendante de Mana et seule personne capable de défaire le sceau de la cascade qui mène à l’arbre légendaire.

Dark Lord et Julius, complotant

Le joueur incarne Sumo, un prisonnier évadé de Glaive qui croise par hasard la route de Fuji, qu’il va s’évertuer à protéger. Assisté par un ancien chevalier Gemme du nom de Bogard et du sage Cibba, notre héros gagne en courage et en puissance. Mais lorsque Dark Lord est vaincu, Julius se révèle être le véritable antagoniste de l’histoire. Le sorcier, que l’on apprend être le dernier survivant de Vandole, utilise sa magie pour contrôler Fuji et parvient à mettre la main sur le pouvoir de Mana.

Sumo va alors traverser de nouvelles épreuves pour prouver qu’il est lui aussi méritant d’être un chevalier Gemme. Il va en outre s’armer d’Excalibur, l’épée légendaire qui assura la victoire face à Vandole en son temps. Ainsi préparé, notre héros terrasse aisément Julius au pied de l’arbre Mana, mais ce dernier disparaît suite au combat…

La mère de Fuji apparaît alors pour les dernières révélations. Fuji, en tant que membre de la famille Mana, est une graine qui pourra germer en un bourgeon, appelé Gemme, et devenir le nouvel arbre Mana. Après des adieux déchirants entre le héros et l’héroïne, le monde est à nouveau en paix, protégé par un nouvel arbre, lui-même protégé par Sumo, le dernier chevalier Gemme.

La forme finale de Julius

Les révélations principales

La chronologie impossible

De quand date la chute de l’Empire Vandole ? Cette question à priori anodine est en réalité un véritable nid d’embrouilles. Nous pourrions nous baser sur l’âge de Julius, dernier survivant de l’Empire, qui semble avoir quelque part entre 20 et 40 ans. Cependant la version japonaise du jeu apporte une précision à ce sujet. On sait que Dark Lord a retrouvé Julius bébé derrière une cascade, mais ici on nous apprend également que l’enfant était dans un état de mort apparente à cause du froid intense.

La mort apparente est dans le texte décrite par le terme 仮死 /kadji/ dont une bonne définition serait celle « d’un état d’inconscience causé par un arrêt de la respiration, du rythme cardiaque ou des deux. Le patient semble mort, mais peut être réanimé. » Ce terme évoque donc également un état d’animation suspendue (la biostase) qui peut s’atteindre par exemple par cryogénisation. Ainsi le petit Julius peut être resté prisonnier des glaces pendant des centaines d’années, si ce n’est plus, et le moment de sa naissance ne peut pas être déterminé de manière fiable.

Quel âge as-tu vieil homme ?

Il nous faut donc trouver une autre source pour dater la chute de l’Empire Vandole. Bien sûr, on sait que Bogard et Cibba ont tous deux participés à la guerre contre l’Empire et qu’ils sont encore vivants aujourd’hui. Ils semblent être d’un âge similaire, quelque part entre 70 et 80 ans, ce qui placerait la chute de l’Empire au plus tôt a une soixantaine d’années auparavant.

Mais le récit de Marcie apporte un éclairage nouveau au problème. Le robot nous indique en effet être resté piégé dans la tour Dime pendant 50 ans, oublié par son créateur. Difficile d’imaginer le sympathique Dr. Bowow bêtement oublier son œuvre du jour au lendemain. On peut aisément supposer que la tour s’est simplement effondrée il y a 50 ans, lorsque Marcie était encore à l’intérieur.

L'effondrement de Dime

Pourquoi la tour s’est-elle effondrée ? Notons tout d’abord que sa construction n’était pas fragile comme pourrait nous le suggérer le texte anglais. Une habitante d’Ish nous dit en anglais que les gens de Vandole étaient capables de construire sur le sable du désert. Ils ont construit la grande tour Dime. Mais elle s’est effondrée… Le dialogue est assez ironique et donne l’impression que les ingénieurs n’étaient pas très doués.

En japonais cependant, la femme nous apprend que la civilisation de Vandole possédait une technologie de pointe leur permettant de construire de hautes tours, même sur sol instable. Autrefois symbole de l’Empire, on raconte que la tour Dime est aujourd’hui profondément enfouie… Pas de lien entre les deux propositions ici, on peut donc considérer que la tour était relativement solide.

C’est là un point important puisque l’on peut maintenant supposer que la tour n’a pas pu s’effondrer immédiatement lors de la chute de l’Empire. Elle aurait certes pu être renversée volontairement voire accidentellement, mais Marcie était déjà à l’intérieur. Aurait-on envoyé un robot explorer une tour contemporaine ? Il a dû obligatoirement se passer du temps entre la chute de l’Empire et la chute de la tour.

Marcie, oubliée pendant 50 ans

Mieux encore, Marcie se présente comme un robot d’exploration de ruines, à la recherche de momies dans la version japonaise, et plus sobrement à la recherche de reliques en anglais. Si la tour était considérée comme une ruine devant être explorée dans un but archéologique il y a 50 ans, quand Marcie a été déployé, l’Empire n’a pas pu chuter quelques années auparavant comme on le pensait au départ, mais bien plus tôt.

Par ailleurs, les tablettes de la tour donnent un autre indice sur son ancienneté. Le texte japonais établit clairement que Sumo ne peut pas les lire puisque Marcie se propose non pas de les traduire — ce qui aurait pu suggérer une langue différente mais relativement moderne — mais de les déchiffrer, comme on le ferait avec une langue oubliée. C’est d’ailleurs pour cela que le texte des tablettes est écrit en majuscules dans la version anglaise, c’est Marcie qui s’exprime dans ces moments-là. En outre, la dernière tablette évoque Julius et l’Empire Vandole, confirmant que la tour n’est pas antérieure à l’empire.

Une longévité incertaine

Tous les éléments sont donc réunis pour penser que l’Empire Vandole a disparu il y a fort longtemps… mais comment expliquer que Bogard et Cibba puissent encore être en vie ? D’abord, rien ne nous dit que la longévité des êtres humains n’est pas beaucoup plus grande dans cet univers. Un vieillard pourrait peut-être avoir 2 ou 300 ans, aucun âge n’étant donné dans le jeu. Si l’on regarde dans le futur, vers Secret of Mana précisément, qui est donc la suite de Final Fantasy Adventure, on trouvera par exemple Luka, une femme âgée de plus de 200 ans.

Si cette longévité n’est pas ordinaire, l’explication peut se trouver dans le pouvoir de Mana. Le texte d’introduction du jeu nous dit que quiconque entre en contact avec l’arbre Mana obtient un pouvoir éternel. Une traduction plutôt correct du terme japonais 永遠 /éyene/ mais que l’on peut également traduire en « pouvoir de l’éternité » voire en… immortalité.

Parmi les bénéfices que ce pouvoir peut apporter, il y a fort à parier que l’immortalité, ou tout du moins une immense longévité, en fasse partie dans tous les cas. En tant que chevalier Gemme, il est très probable que Bogard comme Cibba ait reçu une partie de ce pouvoir après avoir arrêté Vandole, en récompense consciente ou inconsciente, comme une bénédiction. Mais une autre possibilité sera évoquée un peu plus loin.

La relation entre Sumo et Fuji

Au cours de l’aventure, les deux personnages principaux développent des sentiments l’un pour l’autre. Ces moments d’émotions, importants pour la narration, sont hélas entièrement occultés dans la version anglaise, ce qui rend l’épilogue bien moins impactant. Les adieux entre Fuji et Sumo sont soudainement chargés d’émotions sans que le joueur n’ait pu voir la relation se former.

Tôt dans le jeu, lorsque le duo s’arrête à Kett pour passer la nuit, Fuji et Sumo ont une courte discussion vespérale au cours de laquelle le héros apprend son premier sort. La discussion est très superficielle en anglais…

Version anglaise Version révisée
Fuji: Je crois que tu pourrais utiliser la magie de soin.
Sumo: Oui, ça devrait aider.
Fuji: … Lis ça ! Bonne nuit…
Sumo: … Bonne nuit…
Fuji: Je crois que tu vas avoir besoin de ma magie de soin à partir de maintenant. Veux-tu que je te l’enseigne ?
Sumo: Oui s’il te plaît ! … Que dois-je faire ?
Fuji: Tu devrais lire ceci. Bonne nuit…
Sumo: C’est tout ? Ah… bonne nuit…

Deux remarques me viennent alors à l’esprit. D’un côté nous ressentons mieux une légère inquiétude pour Sumo de la part de Fuji, ce qui la motive à proposer cet enseignement, et de l’autre nous avons un Sumo qui semble légèrement déçu que le cours particulier se résume à cela. Peut-être espérait-il un rapprochement ? Bien sûr c’est très léger et peut-être discutable, mais c’est pour moi une manière délicate de suggérer un certain lien qui se crée entre les deux personnages.

Avançons un peu plus loin si vous ne me croyez pas. Fuji est enlevée par un vampire la nuit même et Sumo la sauve, grâce à l’assistance d’un mystérieux voyageur. Un peu plus tard Sumo retrouve ce voyageur à Wendel. La version anglaise nous offre une seule ligne de dialogue… mais la version japonaise contient un véritable échange entre les deux personnages.

Version anglaise Version révisée
Homme: Re-bonjour ! Comment vas-tu ? Voyageur: Oh te revoilà. Prends bien soin de ta copine.
Sumo: Copine ? Qu’est-ce que tu racontes…
Voyageur: Hé, tu rougis.
Sumo: Qu– Quoi ?

On voit bien ici la volonté de faire passer l’information au joueur que Sumo a un petit faible pour Fuji. Pourquoi avoir supprimé ce passage lors de la traduction ? Une censure poussée à l’extrême peut-être ? Je ne vois pas d’autre explication valable, à moins que les traducteurs n’aient pas jugé cela très important…

Julius, déguisé en voyageur

Un peu plus tard, lorsque Fuji et Sumo sont à nouveau séparés, notre héros doit s’occuper d’assister Amanda et son frère Lester, un passage intéressant sur lequel nous reviendrons un peu plus tard. Ce qui nous intéresse ici c’est l’échange entre Lester et Sumo lorsque ce dernier s’apprête à reprendre la route dans le but de sauver Fuji. En version anglaise l’échange est encore une fois très creux… Mais la version japonaise révèle enfin ce que Sumo gardait pour lui jusque là.

Version anglaise Version révisée
Lester: Je vais rester ici et jouer ce requiem pour ma sœur.
Sumo: OK, Lester. J’y vais… Prends soin de toi.
Lester: Je vais rester ici et continuer à jouer de la harpe, pour que ma sœur repose en paix… et toi, que vas-tu faire ?
Sumo: J’ai encore du pain sur la planche. Tu aimes Amanda… et Amanda t’aimait. Comme vous, il y a une personne que j’aime…

Là, plus de suppositions, la vérité éclate au grand jour. Ainsi le dernier échange entre Fuji et Sumo est plus poignant et bien mieux amené dans la version japonaise. Cependant, la relation entre Sumo et Fuji apporte bien plus à l’histoire qu’une charge émotionnelle…

L'importance des chevaliers

Le concept des chevaliers Gemmes est assez simple à comprendre et étonnemment plutôt bien conservé dans la traduction du jeu. En effet Gemma est la bonne orthographe en anglais pour le terme japonais ジェマ /djema/ puisque le mot fait référence au terme botanique. Le gemme en français est un organisme qui se détache de son parent et se développe en un nouvel individu de l’espèce, dans un processus de reproduction asexuée.

La vraie nature de Fuji

On retrouve évidemment le thème végétal, un arbre et des chevaliers gemmes qui le protège, mais cela nous en dit en réalité bien plus. On remarque d’abord que si la mère de Fuji est devenue un arbre Mana il y a au minimum 50 ans, il n’est pas possible qu’elle ait enfanté de Fuji lorsqu’elle était encore humaine. Il semble donc logique qu’un arbre Mana mature soit capable de produire un gemme par reproduction asexuée.

Ainsi Fuji est le fruit de ce procédé, ce qui fait d’elle non pas une humaine qui deviendrait un arbre mais clairement une forme de vie mi-humaine mi-végétale dès le départ. Sa mère le lui dit d’ailleurs d’emblée en VO… Tu es née de l’arbre Mana. Soit dit en passant, lorsqu’elle explique à sa fille que nous sommes les graines de Mana, elle en révèle peut-être un peu trop en anglais. En japonais elle utilise un terme volontairement ambigu que l’on peut traduire par « descendant » ou « progéniture » en plus de graine. Ce qui permet sur la fin du jeu d’avoir une petite révélation sur son double sens.

On peut égalment remarquer que Fuji n’a pas de parents humains, elle n’a pas été élevée et n’a sans doute jamais eu d’enfance à proprement parler, elle est apparue à l’âge qu’elle a actuellement, et sans doute quelques heures ou jours avant le début de l’aventure. J’en prends à témoin la VO encore une fois, où Fuji panique après la mort d’Hasim et dit qu’elle ne connaît pas les environs.

Hasim ne sera plus jamais mentionné

Ainsi la jeune fille viendrait de loin, mais… c’est tout bonnement impossible. Si on se réfère à la carte du monde, il n’y a ici que le village de Topple et une grotte menant à Wendel, mais la grotte ne peut être empruntée à cause de rochers que Sumo doit libérer pour passer. On se doute qu’elle ne vient pas de Wendel puisqu’elle doit s’y rendre, et les autres territoires sont encore plus difficiles d’accès. Bien entendu il s’agit peut-être là d’une limite technique de la carte du monde, pour qu’elle puisse tenir sur la cartouche.

Un autre passage du jeu nous fait comprendre que Fuji est effectivement vierge de tout souvenir et ne viendrait donc bien de nulle part. À la toute fin, devant l’arbre Mana, Fuji dit en VO avoir retrouvé ses souvenirs de Mana. Ma théorie est donc la suivante : Fuji vient juste d’apparaître quelque part près de Topple au début du jeu, sans doute transportée là par les cours d’eau depuis l’arbre Mana. Elle rencontre Hasim, peut-être un chevalier Gemme lui-même d’ailleurs, qui décide de l’escorter, mais tombe au combat… 10 mètres à l’extérieur du village. Certes, cette fin est plus difficile à accepter mais c’est le seul moyen de rendre le tout cohérent pour moi, et après tout ce n’est pas Hasim le héros !

À la recherche d'un père

Si l’arbre Mana est la mère de Fuji par reproduction asexuée, cela signifie qu’elle n’a pas de père… À moins que ? Il y a un tout petit peu de place pour permettre ici une théorie sur la filiation de Fuji. Il n’est pas impossible que lorsque la mère de Fuji était encore sous sa forme humaine, elle ait connu un ou plusieurs hommes. Même si elle n’a pas donné naissance à cette époque, elle pourrait avoir un moyen de stocker le code génétique d’un partenaire par exemple. Le meilleur candidat pour cela serait alors Bogard.

Dans la version japonaise, et uniquement la version japonaise, la mère de Fuji fait une ultime demande à Sumo à la toute fin du jeu… Une dernière chose… Lorsque j’avais encore forme humaine, il y avait un chevalier Gemme qui m’aimait, une personne du nom de Bogard. S’il te plaît, transmets-lui mes amitiés si tu le vois. Il y a donc un lien plus fort que ce que sous-entend la version anglaise, où la mère de Fuji demande simplement à Sumo de dire aux chevaliers Gemmes merci et au revoir.

Évidemment, supposer que Bogard est le père de Fuji, au sens purement génétique donc, demande un effort supplémentaire et n’est clairement qu’une théorie. Cependant, nous avons d’un côté la mère de Fuji et son chevalier Gemme qui partagaient clairement une relation particulière, et de l’autre Fuji et Sumo calqués sur le même modèle. Et si cela n’était pas un hasard ?

Une relation primordiale ?

Qui sont les Gemmes ?

N’oublions pas que Bogard est un chevalier Gemme, mais que Cibba également. Cette information n’apparaît pas en anglais certes, mais en japonais elle est précisée par deux fois. Bogard lui-même dit de Cibba qu’il est un camarade Gemme. Maintenant, on peut se faire la réflexion que lorsque Bogard se blesse lourdement et ne peut plus assumer son rôle de chevalier, Cibba lui aurait pu le remplacer et devenir plus actif dans la protection de Fuji. Et pourtant tout semble laisser croire que seul Sumo peut accomplir cette mission.

Là je dois préciser que la version anglaise n’est pas toujours très claire à ce sujet. Un coup Bogard est le chevalier Gemme, comme une entité unique, puis on nous dit plus tard qu’ils étaient plusieurs. Quant à Sumo, l’épilogue anglais indique qu’il est le seul chevalier Gemme désormais… alors que Bogard est bien vivant quelques instants après dans le générique de fin.

La version japonaise ne laisse aucun doute en revanche, il existe bien plusieurs chevaliers Gemme, mais elle sous-entend également que Sumo est plus important dans ce cycle précis. En effet, l’épilogue nous dit… Si le bourgeon de Mana est à nouveau corrompu par le mal, la paix disparaîtra à jamais. C’est pour cela qu’il est nécessaire de veiller sur lui avec amour. Et c’est pour cela que la mission a été confiée au chevalier Gemme Sumo…

Le lien qui les unit

Je comprends ici que c’est justement parce que Sumo aime Fuji qu’il est le seul à pouvoir mener la mission à bien, comme si les sentiments entre chevalier et gemme de Mana étaient primordiaux. Après tout, même si Cibba était un chevalier Gemme, seul Bogard a obtenu Excalibur. C’était lui l’élu de la mère de Fuji, de la même manière que Sumo est l’élu de Fuji.

D’ailleurs, puisque l’on parle d’Excalibur… La forme finale de l’épée n’est révélée que par la mère de Fuji, mais pourquoi ne l’a-t-elle pas fait avant si cela ne tenait qu’à elle ? Sans doute que le test que doit subir le chevalier Gemme n’est pas que pour l’épée, mais également pour montrer à l’arbre Mana actuel qu’il possède le courage et l’amour nécessaire pour protéger le nouveau gemme…

Une lecture symbolique

Essayons d’aller un peu plus loin dans l’analyse symbolique du récit, juste pour le plaisir. On a d’une part la mère de Fuji qui remet Excalibur au héros ayant fait preuve de courage, comme une preuve d’amour envers elle finalement. D’une certaine manière la mère donne son consentement au prétendant de la jeune fille… jusque dans la symbolique phallique de l’épée. La mère accepte de donner sa fille en mariage et que l’union soit consommée en même temps. La mère est par ailleurs l’arbre Mana, une entité sacrée et divine de cet univers, ce qui fait de l’acte un rituel sacré, comme l’est celui du mariage.

D’ailleurs, Julius amène également Fuji devant l’arbre Mana, mais pourquoi au juste ? Une fois l’accès ouvert il n’a plus besoin d’elle. En anglais il dit que Fuji est à lui, c’est vrai. Mais en japonais il dit que le pouvoir de Mana est à lui, et pourtant… La VO nous révèle devant l’arbre que Julius a baptisé Fuji comme Impératrice Julius Vandole (en anglais, il ne dit rien de tout cela) ce qui signifie donc qu’il l’a épousé ! Même s’il s’agit sans doute d’un plan plus politique que sentimental, on retrouve la notion du mariage, et devant l’arbre de surcroît.

Je vous prononce mari et... arbre

Vous pensez que j’exagère ? Remarquez également que Fuji est non seulement une jeune fille mais également une jeune fille vierge. Une information sans surprise absente de la version anglaise et qui nous est donnée lors du détour à Kett. Fuji est en effet capturée par un vampire qui se réjouit d’avoir enfin trouvé le sang d’une vierge.

Et puisqu’on parle du vampire, il s’agit là d’une créature qui se nourrit du sang de jeunes filles généralement vierges, grâce à ses crocs acérés, une métaphore toute trouvée de la perte de la virginité chez la femme. Une chose qui du point de vue de l’Église ne doit avoir lieu que dans le lien sacré du mariage. Pas étonnant que le vampire soit d’ailleurs un ennemi de l’Église dans la mythologie, il est en effet la représentation des rapports sexuels en dehors du mariage.

Ajoutons que dans le jeu, Fuji est capturée par le vampire lorsqu’elle et Sumo se retrouvent pour la première fois seuls dans la même chambre pour passer la nuit… Symboliquement il n’est pas idiot de dire que le vampire représente le désir de Sumo qu’il doit combattre afin d’attendre l’union officielle devant les parents de Fuji, et devant Dieu. En outre on retrouve cette thématique régulièrement dans les slashers movies, le cliché du tueur en série qui apparaît pour tuer des adolescents ou de jeunes adultes pris dans l’acte sexuel.

La tribu de Mana

Dans un autre domaine, on peut se demander si les chevaliers Gemmes sont véritablement des gens comme les autres. Lorsque Bogard accompagne Sumo, il peut se fendre d’un conseil à son égard si on lui parle. Il dit alors… Les chevaliers Gemmes peuvent utiliser les pouvoirs spéciaux des armes. Essaie de le faire quand ta jauge de Volonté est pleine. Une traduction relativement correcte pour le coup, mais qui explique qu’il s’agit d’une sorte capacité qu’ils ont presque naturellement. Ils peuvent utiliser leur volonté pour tirer le meilleur parti des armes. Une chose que Sumo sait faire dès le début du jeu, alors même qu’il n’a jamais entendu parler des chevaliers Gemmes…

Une attaque spéciale

Alors, peut-être que Sumo, comme Bogard et Cibba avant lui, est différent. Peut-être que les chevaliers Gemmes naissent dans des conditions particulières, héritant d’une partie du pouvoir de Mana, ou peut-être font-ils eux-même partie de la tribu Mana. L’arbre peut se reproduire de manière asexuée certes, mais rien ne dit qu’il ne peut pas produire des garçons. Si dans Final Fantasy Adventure ceci n’est qu’une supposition, dans Secret of Mana c’est un fait établi puisque le héros est le fils de l’arbre Mana.

Et vous noterez au passage qu’on ne sait rien des parents de Sumo… qui est-il réellement et d’où vient-il ? Contrairement à ce que prétend le texte anglais, Sumo n’est pas un guerrier de l’Empire Glaive, mais bien un esclave, et même un gladiateur puisqu’il s’agit d’un esclave-guerrier. Ce qui est important ici c’est que cela laisse la possibilité qu’il ne vienne pas de Glaive mais d’ailleurs.

Un petit détour Freudien

Mais alors… si Fuji est la fille de l’arbre Mana, et que les Gemmes le sont aussi… Cela fait de Sumo et Fuji des frères et sœurs. De la même manière que Bogard et la mère de Fuji seraient également frère et sœur. Bon heureusement, nous ne sommes pas obligés d’entrer dans les thèses incestueuses pour réconcilier cet état de fait.

On peut tout simplement dire que la relation entre Sumo et Fuji n’est pas amoureuse au sens du couple mais au sens fraternel. C’est donc pour cela qu’ils sont proches, ils savent que quelque chose les unit mais ne comprennent pas de quoi il s’agit. Ils confondent peut-être ces sentiments avec autre chose, un peu comme la relation de Luke et de Leïa dans Star Wars, ce qui donne ces moments ambigus. J’ai déjà après tout évoqué l’échange avec Lester où Sumo dit que comme Lester et Amanda, il y a une personne qu’il aime, et Lester et Amanda sont frères et sœurs.

Là bien sûr nous sommes dans la plus pure supposition, d’autant que le meilleur argument pour ce lien de parenté entre les héros se trouve dans un jeu qui n’existait pas encore lors de la conception de Final Fantasy Adventure. Et même si je suis assez satisfait de ma théorie, et qu’elle lie correctement tous les éléments en suspens, les auteurs ne sont pas à l’abri de laisser certaines incohérences dans leur récit. Tout ne peut pas toujours s’interpréter…

Ceci dit, lorsque la mère de Fuji apparaît pour la première fois, la jeune fille exprime sa surprise en criant « Maman » et Sumo enchaîne en disant lui aussi « Maman ? » … Je plaisante, il s’agit là simplement d’une répétition, assez typique en japonais d’ailleurs, indiquant que Sumo est surpris de voir la mère de Fuji. C’est plus compréhensible quand on sait qu’un peu avant, Fuji expliquait en VO uniquement que son pendentif est un souvenir de sa mère. Même si le terme n’est pas très connoté dans nos langues, le mot japonais utilisé かたみ /katami/ fait généralement référence à un objet ayant appartenu à un défunt. Logique que Sumo soit surpris de la voir de fait.

Maman... ?

Éclaircissements secondaires

Nous allons maintenant évoquer les différences plus mineures qui concernent l’histoire. Ici pas de révélation exceptionnelle, mais de quoi approfondir des choses moins obscures ou moins impactantes sur la lecture globale du récit.

Le subterfuge de Julius

Quelques éléments en VO nous permettent de mieux apprécier la duperie de Julius, lorsque celui-ci se déguise en voyageur et nous vient en aide. En version anglaise, le voyageur a l’air plutôt sympathique et la révélation de sa véritable identité tombe un peu comme un cheveu sur la soupe.

On peut évidemment se questionner sur cet individu capable d’utiliser la magie. Et même si notre héros lui-même, et Fuji, en sont également capables il paraît logique que peu de personnes dans le monde puissent y faire appel. Mais la VO va un peu plus loin. Lorsque Sumo récupère le miroir qu’il était venu chercher, le voyageur prend congé et quitte notre héros en l’invitant à ne pas tout faire foirer, ce qui nous met un peu la puce à l’oreille. En sait-il plus qu’il ne le laisse paraître ?

Mais si Julius est si fort, pourquoi ne pas directement s’emparer de Fuji ? Pour mieux comprendre il faut revenir au tout début du jeu, lors de la conversation entre Julius et Dark Lord. La version anglaise ne le précise pas, mais il est bien dit en japonais que Julius fait appel à une sorte de pouvoir de divination ou de clairvoyance. En cherchant à comprendre le secret de la cascade il dit bien voir qu’une jeune fille détient la clé.

Ainsi après Wendel, Julius se dévoile et explique que même son pouvoir possède des limites, il n’était pas certain que Fuji était de la tribu Mana et que c’est pour cette raison qu’il devait rester dans l’ombre… et qu’il devait la protéger ; en assistant Sumo dans sa quête donc.

Le drame d'Amanda

Lorsque Sumo et Amanda se mettent en quête de sauver Lester, on nous explique qu’il est nécessaire d’obtenir des larmes de Medusa. La traduction a ici effectué une censure pour modérer des propos sans aucun doute jugés trop violents. En effet, le seul moyen de lever la malédiction est en réalité de boire le sang de Medusa.

Incapable d’en récupérer sur le monstre, Amanda est malencontreusement mordue et commence à se transformer elle-même en Medusa. Elle ajoute en VO qu’elle commence à voir Sumo comme une proie, et qu’il faut donc faire vite. Alors qu’elle devient un monstre elle implore Sumo de la tuer, pour récupérer son sang et ainsi sauver Lester. Mais le texte japonais ajoute… Ne me laisse pas faire quelque chose d’aussi terrible que de tuer une personne que j’aime de mes propres mains. Ce qui nous indique ici qu’elle a des sentiments pour Sumo.

Désolé Amanda...

Une fois Lester sauvé, Sumo explique en anglais qu’Amanda s’est sacrifiée pour Lester. En japonais il évite le sujet et dit simplement qu’elle est tombée dans un piège tendu par Davias. Ce n’est pas entièrement faux d’ailleurs. Lester se trouvait à Jadd, comme souvent, pour jouer de la harpe. Davias a alors enlevé le jeune homme et demandé à Amanda de dérober le pendentif en échange de son frère. Comme tout bon méchant, Davias n’a non seulement pas tenu parole, mais a en plus maudit Lester, le transformant en perroquet.

On peut même facilement déduire le déroulement des évènements antérieurs. Dès que Sumo tombe du vaisseau de Julius, celui-ci doit se rendre compte qu’ils sont au-dessus du territoire de Davias et le contacte pour qu’il s’empare du pendentif. Davias n’est pas un allié de fortune, mais bien un subordonné de Dark Lord, puisqu’il utilise la marque de respect さま /sama/ ce qui veut également dire que Jadd fait partie de l’Empire.

Au final, dans la version originale, notre héros évite d’entrer dans les détails… ce que l’on comprend aisément. Il aurait autrement dû révéler à Lester qu’il avait été contraint de tuer Amanda et qu’en plus de cela, Lester venait de boire le sang de sa sœur pour retrouver sa forme humaine, pas vraiment le genre de détails que l’on a envie de connaître.

Le désespoir de Sumo

Beaucoup de nuances dans ce passage qui mérite sa propre section. Après avoir été contraint de tuer son amie Amanda, Sumo échoue à protéger Fuji qui se fait contrôler par Julius. Notre héros est à nouveau vaincu par le sorcier et se retrouve à Ish, complètement désemparé. Il s’agit d’un moment crucial à la fois pour Sumo, mais également pour Bogard qui, on va l’apprendre, est temporairement paralysé. Je préfère ici vous livrer le dialogue entier car il est assez riche.

Version anglaise Version révisée
Bogard: Je suis content de te revoir, Sumo.
Sumo: Je ne peux plus continuer… Je n’en suis pas capable ! Je ne devrais pas être le chevalier Gemme.
Bogard: Allons ! Tu dois tenir…
Sumo: NON ! C’est quoi ça, les Gemmes ? … Pourquoi moi ?
Bogard: Sumo, tu…
Sumo: Toi, fais-le ! C’est toi le chevalier Gemme, toi !
Bogard: … Tais-toi ! … SORS !! …
Bogard: Quand on t’a amené ici j’ai bien cru que tu étais mort. Le dernier espoir des Gemmes ne peut pas mourrir maintenant…
Sumo: J’ai moi-même perdu tout espoir… J’ai laissé Amanda mourir…Au final je n’ai même pas pu sauver une seule personne… Je n’ai pas l’étoffe d’un Gemme.
Bogard: Cesse de geindre. Un Gemme ne perd pas espoir de la sorte…
Sumo: Tais-toi ! Gemme ceci, Gemme cela… Je n’ai jamais été à la hauteur ! J’ai vraiment été idiot de croire à vos histoires.
Bogard: Sumo, tu…
Sumo: Tu parles, mais tu n’as qu’à le faire toi-même ! Tu étais un Gemme autrefois après tout.
Bogard: Espèce d’imbécile ! Va t’en !

On remarque que la scène est plus tendue dans la version originale. Sumo en a marre que l’on attende de grandes choses de lui alors qu’il n’a rien avoir avec tout cela au départ. En outre, il porte bien le deuil d’Amanda. Même s’il ne partageait pas les mêmes sentiments qu’elle à son égard il expliquait à Lester plus tôt dans la VO qu’Amanda était une amie, quand il en avait le plus besoin. Bogard de son côté est très dur avec Sumo, et la crise de foi semble alors moins un caprice de notre héros que ce que l’on peut lire dans le texte anglais.

Une fois Sumo au courant de la situation de Bogard, il se sent malgré tout un peu coupable d’avoir retourné le couteau dans la plaie. Le vieux chevalier aurait bien aimé être utile, mais ne peut que se retirer à cause de sa blessure. Ainsi, lorsque Sumo retourne voir Bogard, ce n’est pas simplement parce qu’il a accepté sa mission, mais également pour s’excuser (ce que le Dr. Bowow lui demande de faire avant de partir, mais seulement en japonais.)

La conception de Dime

Lorsque Sumo obtient Excalibur, encore rouillée, et retourne voir Cibba, celui-ci lui explique que le seul chemin restant est de révéler la tour Dime. Une phrase qui a dû faire se lever nombres de sourcils. Ce qu’il nous dit ici en VO va cependant nous permettre de mieux comprendre pourquoi la tour a été conçue. Le sage nous explique que la route qui mène à Glaive est bloquée et qu’en réalité le seul moyen d’atteindre l’Empire est de passer par la tour.

Si l’on regarde un peu les environs de Ish, on remarque en effet que Glaive est inaccessible, tout en haut des montagnes. Nous pourrions prendre la voie maritime pour revenir près de Jadd, mais pour atteindre Glaive de ce côté il nous faudrait traverser les montagnes ; et le pont s’est écroulé lors de notre dernier passage. Il n’existe donc effectivement aucune route menant à Glaive actuellement.

On remarque alors que même en temps normal il est très difficile de se rendre à Glaive. Il s’agit sans doute d’une position militaire très intéressante pour eux, mais le plus important c’est que la cascade menant à l’arbre Mana se trouve juste à côté de leur fief. On sait que l’Empire Vandole se situait dans le désert, et que Ish en était le centre. De fait, lorsque Vandole a voulu obtenir le pouvoir de Mana, il lui fallait un moyen d’atteindre cette cascade, et donc de gravir cette montagne. Ce n’est donc pas un hasard si la tour Dime fait juste la bonne hauteur et est parfaitement placée pour accéder au plateau où se situe Glaive, il s’agit d’une construction de Vandole prévue pour atteindre l’arbre Mana.

Pile au bon endroit

Le cycle de Mana

Il est peut-être temps de parler finalement du thème principal du jeu. Le scénario de Final Fantasy Adventure est construit autour de l’opposition entre la nature et l’industrialisation du monde monderne. Il s’agit là d’un thème assez facile à comprendre intuitivement lorsque l’on fait le jeu, ou tout autre Mana d’ailleurs. Le concept de mère nature se retrouve sous différents aspects : l’arbre Mana est une force divine, mais également une mère qui donne naissance aux êtres humains. Un habitant de Topple dès le début nous explique d’ailleurs que les cours d’eaux viennent des cascades, qui viennent elles-même de l’arbre Mana et qu’ainsi l’arbre est à l’origine du développement de toute forme de vie.

Le jeu nous demande alors de prendre soin de l’arbre, de le protéger, et nous présente un cercle vicieux au sein duquel les Hommes sont pris au piège. La version anglaise des tablettes de la tour Dime manque parfois de clarté, mais retranscrit assez bien le dilemme. L’arbre Mana est une entité qui peut ressentir toutes les énergies de l’univers et les utiliser pour grandir et prospérer. Ainsi, si le cœur des hommes est mauvais, de l’énergie négative est absorbée par l’arbre qui se retrouve lui-même corrompu. Cette corruption pollue l’eau, et l’eau ainsi polluée corrompt un peu plus les Hommes.

L’analogie va un peu plus loin si l’on observe que le jeu met en opposition un Empire à la technologie avancée, que ce soit celui de Vandole ou de Glaive avec ses bateaux volants dans un monde où le voyage maritime n’a pas encore été découvert (ce qu’un habitant d’Ish nous apprend) ; au monde plus organique et végétal de la tribu Mana et des chevaliers Gemmes. Le jeu nous fait alors comprendre que l’industrialisation à outrance, la volonté de ne pas respecter la nature, voire de l’utiliser de manière égoïste, mène à la perte de l’humanité.

L'écologie avant l'heure

Détails annexes

Pour en terminer avec l’histoire, quelques détails trop mineurs et déconnectés pour mériter un approfondissement. Une sorte d’entre-acte avant de s’attaquer aux noms propres.

  • Bogard est considéré comme un bûcheron par les gens de Topple, assez ironique.
  • Sumo reconnaît Fuji comme la fille recherchée par Glaive, ce pourquoi il l’aide.
  • La mère de Fuji était une guerrière, Bogard nous explique qu’elle menait les chevaliers au combat.
  • Le pendentif est la clé, et non Fuji, d’après Bogard. Petite inversion en anglais.
  • Kett est un manoir, tenu par un comte, donc sous-entendu rattaché à l’Empire de Glaive.
  • Wendel est une capitale, pas une simple ville, et donc une autre contrée.
  • Gaïa n’est pas une grotte, mais le fossile d’un ancien monstre qui adorait le mithril.
  • Medusa a été enfermée par son propre fils Davias, qui détestait sa laideur…
  • Sumo se propose de venger Amanda, Lester n’en fait pas la demande.
  • Fuji insiste pour aider Sumo à Glaive, car c’est son devoir de protéger l’arbre Mana.
  • Sumo parle de venger Wily avant son combat contre Dark Lord.
  • Dr. Bowow est un mécanicien, d’où les jambes motorisées du Chocobo.

En plus, on peut noter que lorsque la version anglaise indique que Julius a invoqué des monstres diaboliques, une fois qu’il obtient le pouvoir de Mana, la VO parle plutôt de les avoir ressuscités. On peut alors imaginer qu’à l’aide son pouvoir il ait ramené des démons qui hantaient un précédent cycle, des créatures de l’époque de Vandole par exemple.

Enfin, le sort lancé par Fuji pour inverser le courant de la cascade est du charabia certes, mais un charabia différent en anglais et en japonais, curieusement. En anglais on a le droit à Klnka Imra Miryon Tin Qua alors qu’en japonais cela donne Oekomaba Yreet Pemopabosa Muwarata. Si la place n’était pas suffisante ils auraient pu simplement raccourcir la formule plutôt que de la transformer, alors pourquoi ?

Analyse des noms propres

Les lieux

Japonais Lecture Officiel Révision
グランス /gulanse/ Glaive Grantz
Le nom de l’empire se lirait glans en anglais comme un gland, mais pas comme le végétal si vous voyez ce que je veux dire. Un changement était nécessaire pour éviter cela, mais il était possible de rester proche du nom original.
ビンケット /binekèto/ Kett Binket
Peu agréable à prononcer, peut-être une déformation de banquet, puisque les voyageurs qui s’arrêtent ici servent de festin au vampire maître des lieux.
きがんざん /kigane-zane/ Mt. Rocks Mt. Prayer
Peut aussi faire référence à une montagne où l’on trouverait des rochers de forme inhabituelle, mais je pense que le côté cérémonie religieuse est plus intéressant. Il s’agit de la montagne au nord Jadd qui mène directement à Glaive, et donc à la grotte où Julius a été laissé par Vandole comme dernier espoir.
ロリマー /lolimaa/ Lorim Lorimar
N’oubliez pas qu’il n’y a pas de distinction entre L et R en japonais. Lorim a sans doute été choisi pour gagner un peu de place par rapport à Lorimar.
カーラ /kaala/ Karla
Plus précisément, la chaîne montagneuse de Karla, où l’on trouve Kary au nord de Lorim. L’endroit n’est tout simplement pas nommé dans la traduction officielle.

La version anglaise du jeu crée plusieurs fois des noms propres là où il n’y en a pas. La grotte de Marsh est une simple grotte des marais (marsh, nom commun), tout comme la grotte des Ruines n’est qu’une grotte contenant des ruines. De la même manière on trouve Floatrocks qui a du être créé pour raccourcir la phrase de Cibba qui parle de la plaine des rochers flottants.

Plus intéressant, le désert de cristal est en japonais le désert de verre. On sait que c’est dans ce désert que se tenait l’Empire de Vandole, le verre peut donc être la trace d’une civilisation avancée. Mais si on l’associe au désert il nous évoque aussi la vitrification qui peut résulter d’une intense explosion, comme un évènement nucléaire. Difficle de juger hélas.

Même si la Dime Tower s’appelle bien la tour Dime en japonais, je ne suis pas certain de comprendre le sens de ce choix. Dime signifie un dixième de quelque chose, ou 10 centimes dans le langage courant des États-Unis, ce qui n’a pas vraiment de rapport avec notre tour de prime abord. Peut-être que /daïm/ doit nous évoquer autre chose, mais si c’est le cas je ne l’ai pas. Diamant ? Généralement les japonais l’écrivent /daïya/ alors je ne pense pas.

Un dernier mot sur le repaire de la liche qui en VO est nommé grotte scellée, un nom que l’on retrouve d’ailleurs dans Final Fantasy III sur NES, puis dans d’autres jeux de la franchise. Le dialogue anglais explique que la liche a scellé la magie de Nuke, en réalité c’est la liche qui est scellée dans la grotte, parce qu’elle avait obtenu cette magie. Mais on ne sait ni par qui, ni à quelle époque.

Les personnages

Japonais Lecture Officiel Révision
シャドウナイト Shadow Knight Dark Lord
La frontière entre nom propre et nom commun est ici ambigüe et je pense que le personnage n’a pas vraiment de nom connu, il s’agit juste du chevalier d’ombre. Thématiquement il s’oppose mieux aux chevaliers Gemmes, mais le nom devait être trop long pour la traduction.
デビアス /débiass/ Davias Devius
Même terminaison que /djuliass/ (Julius), le lien culturel est important puisque Jadd fait partie de l’Empire. On retrouve également le jeu de mot du nom propre (devious, soit perfide en français).
ボンボヤジ /bomboyadji/ Dr. Bowow Bon Voyage
Parfois abrégé /bonn/ le nom évoque également le « vieux Bon » (/oyadji/ = un homme d’âge mûr). Le choix anglais évoque plutôt un chien qu’un être humain (Dr. Ouaf-Ouaf) et je ne sais pas pourquoi.
マーシー /maashii/ Marcie
Il s’agit d’une abréviation de son nom complet : Mummy Seeker (cherche-momies). En japonais on prends les premières syllabes pour faire des abbréviations, ce pourquoi le robot nous dit que tout le monde l’appelle /meussi/ et donc Marcie ou Mercy.

Les monstres

Japonais Lecture Officiel Révision
アンクヘッグ /ankuèg/ Megapede Ankheg
Il s’agit d’une référence à un monstre de Donjons & Dragons qui porte le même nom.
マリリス /malilis/ Kary Marylis
Un autre monstre de Donjons & Dragons, par contre le changement est Kary est difficile à expliquer. Une référence à Carrie de Stephen King peut-être. Le monstre en question étant féminin…
イフリート /ifuliit/ Iflyte Ifrit
フルメタルハガー /fulu-métal-hagaa/ Metal Crab Full Metal Hugger
Un nom, et un boss, que l’on retrouvera dans Trials of Mana. Je suppose que le nom japonais fait référence au film Full Metal Jacket mais je ne saurais l’affirmer. En VF j’aurais traduit cela en… Étreinte Métallique ?

Notons au passage que le vampire de Kett s’appelle bien Lee en japonais, l’hommage rendu à Christopher Lee est donc d’ordre international et non une référence amenée par le traducteur. En bonus, remarquez que Davias ressemble physiquement en tout point à un Mind Flayer (flagelleur mental) encore une fois tiré de Donjons & Dragons, on sent que les créateurs du jeu ont été influencés par le jeu de rôle.

L'équipement

En ajoutant des icônes à côté des noms des équipements et des consommables, la version anglaise améliore à la fois la lisibilité de l’interface et permet aux traducteurs de se passer de certains descriptifs. Ainsi un bouclier en fer n’est qu’une icône de bouclier suivi du mot fer en anglais, un gain de place si l’on considère que les noms d’items étaient limités à 8 caractères. Bien sûr cette icône prend la place d’un caractère ce qui n’en laisse que 7 pour la traduction, bien peu.

Comparaison des inventaires

Japonais Officiel Révision Français
ファイヤシールド Flame Fire Shield Bouclier de feu
L’épée et l’armure sont bien Flame en VO, mais le bouclier et le fléau sont Fire. Au nom de la cohérence, j’approuve le changement effectué par la traduction.
ファイヤフレイル Flame Fire Flail Fléau de feu
Notez aussi que visuellement les armes ressemblent plus à des fouets qu’à des fléaux d’arme, mais je pense que c’est une confusion des développeurs.
くさりがま Sickle Kusarigama
Le kusarigama est une arme japonaise traditionnelle, une faucille attachée au bout d’une courte chaîne, un peu comme un fléau d’arme. La version anglaise a simplement opté pour faucille, ce qui peut se comprendre.
ウェアバスター Were Were-Buster Brise-bête
Le nom se comprend comme une hache qui pourfend les hommes-bêtes (lycanthropes et autres -thropes).
アイスブランド Ice Icebrand
Cette épée nous évoque Excalibur, dont le nom gaélique est parfois donné sous la forme Collbrande.
まじんのオノ Zeus Demon Axe Hache du démon
Non, Zeus n’est pas un démon, il s’agit tout bonnement d’une censure.
げんじのよろい Samurai Genji Armor Armure de Genji
Comme pour le casque du même nom, on remplace la référence à l’œuvre littéraire japonaise du genji monogatari par quelque chose qui parle plus au public occidental.

On notera plus généralement que les équipements en mythril sont devenus des équipements en argent en anglais. Ici, les traducteurs avaient peut-être peur que le terme ne soit pas compris du grand public. En outre, ce sont des équipements juste au-dessus du fer et juste en dessous de l’or en terme de qualité, ce qui fait de l’argent un choix au moins cohérent. Enfin, par souci de place, les équipements en diamant sont devenus des équipements en opale.

Les consommables

Japonais Officiel Révision Français
まんまるドロップ Candy Round Drop Goutte ronde
Le nom évoque la forme d’un petit bonbon, candy n’est donc pas forcément malvenu.
ポーション Cure Potion
ハイポーション X-Cure High Potion Potion supérieure
Si Potion pouvait tenir, ce n’est pas le cas de High Potion, du coup les traducteurs ont opté pour ce système à base de X pour gagner de la place et conserver la cohérence entre les deux items.
まほうのくすり Ether Magic Medecine Médicament magique
マジックボトル X-Ether Magic Bottle Bouteille magique
どくけし Pure Antidote
Pour faire tenir Antidote dans la limite de caractères, les traducteurs auraient pu opter pour Antidot, ce qui m’aurait quand même paru plus clair que de boire du pur, qu’importe ce que cela veut dire.
めぐすり Eyedrp Eye Drops Gouttes (ophtalmiques)
Drops aurait peut-être était suffisant plutôt que cette abréviation un peu barbare.
きんのはり Soft Gold Needle Aiguille dorée
Un héritage de Final Fantasy, la traduction est partie sur quelque chose d’un peu trop simple. L’item guérit de la pétrification, et donc rend « mou » par opposition… Par contre je ne sais pas pourquoi une aiguille dorée fonctionnerait non plus, je n’ai pas trouvé la référence, si elle existe.
モグラのひげ Moogle Mole Whiskers Moustaches de taupe
Les Moogles en japonais sont des /moguri/ (~moglis) et une taupe se dit /mogura/ il y a donc bien un lien entre les deux. Peut-être que les Moogles sont des cousins des taupes ?
ユニコーンのつの Unicorn Unicorn Horn Corne de licorne
バッカスのさけ Nectar Bacchus’s Alcohol Alcool de Bacchus
Nous avons d’une part la mention de l’alcool qui se retrouve forcément censurée, mais également le nom d’un dieu grec. Si la mythologie grecque existe dans le jeu, se passe-t-il dans notre univers ?
アテナのキス Will Athena’s Kiss Baiser d’Athéna
エアのなみだ Wisdom Air Tear Larme d’air
Je me demande s’il ne s’agit pas ici d’une faute de frappe de la VO, qui voulait plutôt dire Larme d’Héra pour rester dans la thématique grecque.
アダマンドリンク Stamina Adamant Drink Boisson d’adamante
En référence au « métal des dieux » censé être incassable chez les grecs.
さきんぶくろ Gold Gold Dust Bag Sac de poudre d’or
ルビーのおはじき Ruby Ruby Coin Pièce en rubis
Plus précisément il s’agit d’une pièce appartenant à un jeu japonais nommé ohajiki.
ダイヤのサイコロ Opal Diamond Dice Dé en diamant
つきのかかみ Mirror Moon Mirror Miroir lunaire
ぎんのかぎ Bronze Silver Key Clé en argent
Là par contre je ne comprends pas ce changement, excès de zèle dirons-nous.
ドクロのかぎ Bone Skull Key Clé crâne
En réalité j’aurais opté pour un changement en skeleton key (clé squelette) plus joli, même si le sens serait légèrement déformé.
キバ Fang Tusk Défense
Je suppose qu’aller chasser des animaux pour en récupérer les défenses faisait un peu trop polémique, mais ce n’est pas parce qu’on les transforme en crocs que ce n’est plus du braconnage.
モンキーベイビー Silence Monkey Baby Bébé singe
En référence aux singes de la sagesse du proverbe japonais. L’animation de l’objet montre d’ailleurs un singe avec la main devant la bouche.
ラムジィのまくら Pillow Lambsy’s Pillow Oreiller de Lambsy
En référence au personnage du dessin animé américain It’s the Wolf! de la célèbre firme Hanna Barbera. Comme son nom nous l’indique il s’agit d’un petit agneau. Outre le problème du droit d’auteur, ce sont plutôt les moutons qui sont associés au sommeil chez nous, un argument de plus en faveur du changement.
ファオアボール Flame Fireball Boule de feu
ファイアロック Blaze Fire Rock Pierre de feu
アイスミサイル Blizrd Ice Missile Missile de glace
アイスロッケト Frost Ice Rocket Fusée de glace
サンダーアロー LitBlt Thunder Arrow Flèche de tonnerre
サンダーボルト Thundr Thunderbolt Éclair

La magie

Japonais Officiel Révision Français
ケアル Cure Care Soin
Je le mets par souci du détail, mais le choix japonais de Care n’est en effet pas approprié. Même si le terme anglais s’utilise aussi pour parler de soins médicaux on le comprend plus comme « s’occuper de quelqu’un » qu’autre chose.
ブリザド Ice Blizzard
サイレス Mute Silence
サンダー Lit. Thunder Tonnerre
フレア Nuke Flare Éclat
Un nom qui deviendra canonique dans Final Fantasy, et qui est difficile à traduire en français. Visiblement on trouvera plus tard en français le terme Atomnium dont je ne raffole guère.